5. Raffinerie de pétrole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

5. Raffinerie de pétrole

Message  Leader le Jeu 15 Juil - 8:41

Bon, là, on entre dans un autre genre de difficulté, l'obscurité. Et l'obscurité pose un problème (en bon français on dit "pose question" et "pose UN problème"), on ne peut utiliser les lunettes de détection thermique et les lunettes amplificatrices de lumière en même temps. Il faut faire un choix.

Voici ma meilleure tactique, mais je n'ai toujours pas fini la map tout seul, je livre donc ça pour info.
(map légendée disponible ici : http://didier.morandi.free.fr/vegas_2/raffinerie.jpg )

  • avancer à gauche, au coin (A), se décaler un peu vers la droite, accroupi, et buter au scope les deux niais en haut de l'échelle au loin en face (si, si, souvenez-vous, vous êtes tireur d'élite maintenant...)
  • d'autres niais arrivent comme des mouches, faire demi-tour et se plaquer contre le mur au fond à droite dans le coin, accroupi (tir plus précis)
  • descendre comme à la foire (ou comme Import-Export, voir plus loin) tous ceux qui auraient l'idée suicidaire de venir vous chercher (noise)
  • quand y'en a plus, passer devant le capot du camion et dézinguer le niais planqué derrière le réservoir (rouillé) au fond, côté droit
  • avancer comme le sioux et buter le niais qui vous attendait planqué derrière le local du transformateur (s'il est là, évidemment. Ne perdons pas notre temps en ergotages)
  • jeter un coup d'oeil discret dans l'escalier qui descend au cas où y'en aurait encore un en bas mais c'est peu probable, puis monter à l'échelle
  • aller jusqu'à la porte. ATTENTION, en mode réaliste, y'a quelques fois un niais sur la passerelle juste après le 2e coude, si vous arrivez en 9'9 comme Guy Drut en 1960 aux Jeux Olympiques de Rome, vous êtes mort
  • ouvrir prudemment la porte, coup d'oeil à gauche pour vérifier que la porte de la salle de contrôle est fermée (elle devrait)
  • aller à droite, se plaquer contre le mur (B) et éliminer le ou les deux niais qui glandent en fumant une cigarette alors que c'est interdit
  • faire demi-tour, allumer sa vision thermique, entrer prudemment (on va pas vous le répéter à chaque fois) dans la salle de contrôle (C) et traiter les 2 ou 3 niais, en faisant bien gaffe au recoin à droite en entrant, y'en a souvent un là, accroupi
  • ôter la thermique, recharger, traverser la pièce, ouvrir la porte de gauche, buter le niais sur la passerelle s'il est là, refermer la porte
  • ouvrir la porte du fond, traiter le niais qui était juste derrière à écouter aux portes, ça lui apprendra
  • avancer dans le couloir, coup d'oeil à droite
  • ouvrir la porte du sas (D) sur votre gauche, entrer, la refermer (fondamental pour se couvrir pendant que l'on traite les cibles suivantes)
  • ouvrir la 2e porte du sas, NE PAS SORTIR, se plaquer à droite (pas à gauche), effacer de votre écran radar le niais dans le local en face en tirant par la fenêtre, puis passer un petit coup d'oeil prudent sur votre droite et éliminer le niais qui vous attendait dehors sur la passerelle à 50 cm de vous
  • traverser tout droit, entrer dans le local. S'il n'y avait personne juste avant, le niais est dehors derrière la porte d'après à gauche (E), ouverture prudente et boum.
  • avancer prudemment sur la passerelle et buter le niais qui montait de l'escalier sur votre droite
  • prendre à gauche, aller rapidement (sinon ils sortent comme des mouches) à la porte (F), ouverture et traitement du niais dans le couloir
  • aller au coin, traiter le niais caché derrière le bidon juste devant pour qui il se prend celui-là ?
  • regarder par les vitres à droite dans le local des machines et sniper subrepticement l'éventuel niais qui passe niaisement
  • se poster au coin (G) et regarder si la porte au fond est fermée ou ouverte (Lao Tseu, l'a dit, une porte doit être ouverte ou fermée...)
  • aller à la porte, l'ouvrir, allumer sa thermique et jeter un coup d'oeil à droite s'il n'y a pas un niais derrière le bidon au fond.

Après, c'est l'horreur. On n'y voit rien, si l'on fait le reste de la map en thermique, les machines omniprésentes vous aveuglent, si l'on passe en amplificateur de lumière, on ne voit plus les niais en thermique, et ils sont partout...

Y'a un truc qui semble marcher, c'est faire sortir les niais du bâtiment. Par exemple, buter un niais à l'intérieur, en chercher un autre encore vivant, passer devant lui à toute vitesse et sortir vers les wagons-citerne, du côté opposé à la petite guérite bleue. Après, soit vous restez à droite et vous snipez tous les niais qui vont arriver de partout comme des mouches, soit vous vous la jouez Camerone. Pour cela, vous passez derrière les wagons, vous sprintez jusqu'à la guérite au fond sur votre gauche, vous vous y adossez avec des barres chocolatées et de l'eau, et si les niais vous ont vu y aller, ils arriveront comme des mouches des deux côtés. Après, il ne vous reste plus qu'à (ne pas) mourir en héros...

Map non terminée seul No

A la demande générale de personne, voici pourquoi vous voyez des collègues partir à toute vitesse vers l'escalier qui descend à gauche vers les wagons-citerne. (map légendée : http://didier.morandi.free.fr/vegas_2/raffinerie_2.jpg )

Courrez en B (de la nouvelle map légendée ci-dessus) et accroupissez-vous en bas des escaliers, à droite derrière le fût de 200 L. Au loin, à l'horizon, aidé de votre scope préféré, si vous avez de bons yeux vous pouvez distinguer vaguement la tête d'imbécile d'un hostile planqué. Boum l'hostile planqué, jouissif à cette distance. Au bruit de son décès, son pote planqué dans la guérite à droite (qui devient invisible, la guérite, quand on passe devant, encore un mystère de la programmation d'UbiSoft) sort niaisement. Si vous êtes toujours scopant, vous le verrez traverser en se baissant pour vous faire rater votre Head Shot, le niais mesquin (en plus), donc ajustez et boum le niais mesquin. A ce bruit, un autre hostile vous tombe du ciel en plein dans l'axe de votre scope, le long d'un fil auquel sa vie ne tenait plus qu'à (avec des phrases comme celle-ci, je devrais avoir le Goncourt un de ces quatre). Boum et voilà une belle brochette de trois. Vous déscopez (perdant ainsi la vue précise du théâtre d'opération), vous vous redressez tout fier et tout content et boum vous en prenez une en plein front because y'en avait un 4e derrière le premier groupe de wagons. Et oui, mon pote, faut pas croire que tout est fini quand tout n'est pas fini et réciproquement ! Donc achtung les jeunes, comme disait mon adjudant de compagnie pirat

Après. Courrez en C et zieutez de chaque côté de l'enfilade de wagons, Y'en a toujours deux ou trois (des terro, pas des wagons) prêts à vouloir vous [entrer ici votre meilleur jeu de mots avec le mot "enfilade"] donc boum boum à gauche et boum boum à droite (l'expérience de jeu peut varier pendant le jeu en ligne) Very Happy

Ensuite, courir en D et freiner juste avant les escaliers, sinon c'est le décès car ils arrivent de partout comme des mouches : de la passerelle à droite, de la passerelle à gauche, de l'escalier au fond, etc. etc. On se poste, on respire, on souffle et boum boum boum. Il devrait bien en tomber 4 ou 5 là.

Après, montez les escaliers, puis montez les escaliers et rendez-vous au point E.

Pouvez sortir.
avatar
Leader
Admin

Messages : 109
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://punkbusters.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum